Hambourg

Une ville qui vous ouvres ses portes.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bouleversée (Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Bouleversée (Libre)   Dim 3 Avr - 10:52

Karin devait normalement retourner chez elle, lorsqu'elle vit dans une rue un homme blessé, au fil des minutes passées à ses cotés, Karin découvrit que l'homme en question était Michael. Il n'avait pas été tendre sur la fin avec Karin, celle ci était toute chamboulée. Karin partit en pleurant, et au lieu de retourner à la maison, elle retourna à la caserne, elle prit une douche, elle n'arrivait plus à respirer elle faisait surement une crise d'angoisse. Elle se déshabilla, elle fit aller la douche pendant longtemps. Une fois fait, elle se laissa aller contre le mur, elle n'avait que sur elle, une serviette de bain. Elle pleurait à gros sanglots, heureusement personne n'était là pour la voir, enfin c'est ce qu'elle croyait, ou on la verrait le lendemain matin. Karin mit sa tête dans ses bras, ses bras étant sur ses genoux replié. Karin ne savait pas comment expliquer pourquoi elle était ainsi... Karin continua de pleurer, jusqu'au moment où elle s'endormit épuisée
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bouleversée (Libre)   Dim 3 Avr - 11:09

Javais fini de remplir les dossiers pour la bases , fallait que je signe chose qui va vite à faire et je devais les rapporter alors je prie ma voiture en fait j'espère que le docteur Thaler sois la , oui j'avais flashé sur elle , elle était belle tout à fait comme je les aimes, quelques minutes après j'étais arrivé je pris ma mallette et entra je ne vis personne , sans doute son t'il en intervention , puis je tourne dans un couloir et aperçoit une silhouette je m'approche et vois Karin endormi une serviette autour d'elle , je pose ma mallette et la prends doucement dans les bras j'avais vu un canapé la première fois que je suis venu , je la dépose donc dessus m'assois et lui parle

Karin on ce réveille c'est pas l'heure de faire dodo


remets doucement une mèche de ses cheveux


Docteur Thaler , c'est David on ce réveille aller
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bouleversée (Libre)   Dim 3 Avr - 11:39

Karin avec l'histoire de la veille avait completement oublié que David devait revenir pour déposer quelques papiers. Karin dort toujours, il est 9h30... Karin est fatiguée d'avoir tant pleurer. Elle voudrait qu'on la laisse là, qu'on la laisse se refermée sur elle comme après la mort de Michael. Mais c'est pas sur que Thomas et les autres la laisse ainsi. Karin dort toujours profondément, elle n'entend pas David venir près d'elle. Il pose sa malette, puis prend doucement Karin dans ses bras, les bras de Karin sont le long de son corps et balance. Elle dort vraiment comme un enfant. Karin sent quelque chose de confortable sous ses fesses et son dos, il s'assied et commence à lui parler. Karin ne répond pas tout de suite, par contre quand il remit doucement une mèche de cheveux elle se réveilla en sursaut, oui car elle faisait un cauchemar. Un cauchemar ou Michael, lui rappelait sans cesse qu'il devait être mort. Karin regarda David de ses yeux rouges et gonflés, les larmes recommencèrent à couler...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bouleversée (Libre)   Dim 3 Avr - 11:55

Je la regarde ce réveiller en sursaut

Karin qu'est ce qui vous arrive , un de vos collègues à eu un accident pourquoi vous pleurez venez la

J'entends qu'elle ce redresse et la prends dans mes bras caresse son dos pour essayer de la calmer

Chuut je suis la , ca va aller , vous pouvez me parler il vous ai arrivez quelques choses on vous à attaquez , mais pourquoi vous avez une serviette autour de vous , vous avez pris une douche à cette heure ci

Je la regarde et lui dit essayant de la faire sourire

C'est bien la première fois qu'une femme m'accueil en serviette de bien , et je dois dire que ce n'ai pas désagréable
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bouleversée (Libre)   Dim 3 Avr - 12:18

Karin se réveille en sursaut, elle ne sait pas ce qu'elle peut dire ou pas, car si elle le dit elle risque de mettre Michael en danger, même si elle sait qu'il est tenu par le secret professionnel. Karin le regarde, il se demande ce qui lui arrive, si un de ses collègues a eu un accident et pourquoi elle pleurait. Il la prit dans ses bras une fois que Karin s'est redressé, elle sent ses mains dans son dos pour la réconforter et la calmer. Karin le regarda et lui dit :

"C'est une longue histoire, et je sais que vous êtes tenu au secret professionnel alors s'il vous plait ne dites rien... On pourrait le remettre en danger."

Il parle, il lui dit qu'il est là, que ça va aller, qu'elle pouvait lui parler, Karin fit non de la tête lorsqu'il demanda s'il lui était arriver quelque chose si on l'avait attaquer. Et pourquoi elle n'était que comme ça. Karin la regarda et dit d'une voix pleines de sanglots :

"Avant il y avait un médecin d'une autre équipe qui s'appelle Michael... Et des mon premier jour, on a eu le coup de foudre. On était amoureux l'un de l'autre, mais un jour il a été témoin de la mafia russe, il a faillit être tué et il a du partir en Amérique, on devait se marier... En Allemagne il est censé être mort, mais il est là, il est blessé, il ne peut pas aller à l'hôpital... J'ai peur pour lui... J'ai voulu prendre une douche pour me calmer mais ça n'a pas tellement marcher..."

Karin vit le regard de David sur elle, puis il dit d'une voix pour essayer de la faire sourire, mais Karin ne voulait pas sourire. Il disait que c'était la premiere fois qu'une femme l'accueillait en serviette de bain, et c'était pas désagréable... Karin haussa les épaules et déposa sa tête sur son épaule
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bouleversée (Libre)   Dim 3 Avr - 12:29

D'accords je ne dirai rien

Je l'écoute me parler de ce Michael , elle me dis qu'il est censé être mort mais qu'il est bien vivant et qu'il est blesser , qu'il ne peut pas aller à l'hopital

Mais vous savez on des règles dans cette ville la protection des témoins , on peux le protéger de cette façon il pourrai aller à l'hopital ce faire soigner

Elle hausse ses épaule à ma remarque je lui dit


Je vous propose une chose , vous allez vous rhabillez moi je dépose les documents et je vous enméne avec moi , je vous invite à diner chez moi comme cela on pourra faire connaissance sans être dans les locaux de mèdicoptére
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bouleversée (Libre)   Dim 3 Avr - 12:43

Il avait promis de ne rien dire ce qui rassurait un peu Karin. Karin savait qu'il écoutait ce qu'elle racontait au sujet de Michael. Il ne dit rien, j'espère juste qu'il ne la jugera pas et qu'il ne jugera pas Michael. Karin l'écouta parler, il existe la protection des témoins, Karin fit non de la tête... Karin lui dit toujours d'une voix pleines de sanglots... :

"La protection des témoins l'a envoyé en Amérique, il a quitté l'Amérique pour revenir à Hambourg, mais il a un autre nom, une autre identité. Je sais pas is ça pourrait marcher, pour le moment je l'aide du mieux que je peux, mais il y a des médicaments qui se vendent en pharmacie, et parfois on veut pas me les donner, car je peux pas me faire d'ordonnance."

Karin écouta la proposition de David qui était qu'elle se rhabille, et qu'ensuite pendant ce temps là, il dépose les documents, puis il l'emmène chez lui, invitation à diner et il pourrait faire plus connaissance. Karin ne savait pas vraiment. Karin avait plus besoin d'une écoute, de parler, est ce que lui comprendrait ? Elle avait aussi besoin de dormir, car elle n'avait pas beaucoup dormit la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bouleversée (Libre)   Dim 3 Avr - 14:05

Mais il peux aller voir un médecin , en ayant une autre identité personne ne peux le connaitre ou alors j'ai peut être une idée , j'ai une de mes amies qui médecin à hambourg dit lui d'aller de ma part elle s'appelle Addison Montgomery elle travaille à l'hôpital en gynécologie je vais l'appelle et lui expliquer ce qui ce passe je pense qu'elle pourrai l'aider mais je vous promets rien

Il la regarde et lui donne un baiser sur le front


Allez vous rhabiller je vous ramène chez moi , on pourra parler , et vous pourrez vous reposez vous avez l'air très fatiguée et je vous ferez un bon petit plat.


Lui sourit et lui dit


On pourrai peut être ce dire "TU" quand on est rien que tous les deux ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bouleversée (Libre)   Dim 3 Avr - 14:31

Karin écouta les paroles de David, il disait qu'il pouvait aller voir un médecin, et qu'il connaissait une amie à lui qui voudrait surement bien le soigner. Karin le regarda encore avec son regard triste. Karin ne sait ce qu'elle pourrait faire pour le remercier, il est tellement gentil. Karin lui dit d'une voix encore triste :

"Merci David, je lui téléphonerais aussi mais avant j'en parlerais avec Michael, il est encore plus têtu que moi..."

David la regarde et lui donne un baiser sur le front, Karin ferma les yeux profitant de ce moment, elle ressentit des frissons mais surtout elle rougit. Il voulait qu'elle ait se rhabiller, il la ramenera chez lui, ils parleront, elle pourra doucement se reposer car elle avait l'air très fatiguée ce qui était le cas, et il lui ferait à manger, cool en plus Karin était affamée. Karin lui dit :

"D'accord j'y vais. Merci David... Je serais d'accord pour qu'on se dises tu quand on est tous les deux."

Karin sourit un peu, se leva, et partit dans les vestiaires afin de se rhabiller
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bouleversée (Libre)   Dim 3 Avr - 15:42

Ah d'accords je te parie que je suis encore plus têtue que lui , Addison est une personne gentille elle sera le convaincre.

Lui sourit

Allez va je dépose les papiers et je t'attends , tu as des affaires à prendre ?

Attends sa réponse , la regarde j'avais vraiment flashé sur elle la première fois que je l'ai vu dans ses locaux , peut être que Karin deviendrai un jour sa petite amie et qu'elle lui ferai des enfants au moins deux, David rêver d'une famille sa mère lui casser les pieds à chaque fois qu'il l'avait au téléphone elle lui disait de tes livres va t'amuser et peut être que tu trouveras une fille qui te plaira. Je souris en pensant à cela, puis j'ouvre ma mallette prends les dossiers et les poses sur un des bureaux, puis attends le retourne de Karine
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bouleversée (Libre)   Dim 3 Avr - 18:17

Karin regarda encore de ses yeux triste David, apparemment David était encore plus têtu que Michael, non Karin ne croit pas c'est impossible. Et Addison était une personne gentille qui saurait surement le convaincre ca c'est une chose à voir... Karin lui dit d'une voix encore triste et tremblante :

"Je pense pas connaitre quelqu'un aussi têtu que lui, même moi qui suis têtue, je lui arrive pas à la cheville."

Il lui sourit, par contre Karin pas trop, elle se sentait encore plus mal. Il voulait qu'elle y ait, il déposera les papiers et il l'attends. Karin fit non pour les affaires à prendre. Karin alla dans la salle de bain, elle remit ses affaires, elle mit la serviette dans le bac à linge sale. Puis se recoiffa, elle se regarda dans le miroir, ses yeux étaient rouges et gonflés. Karin était vraiment mal de chez mal, Karin prit son sac, et revient vers David qui avait mit les dossiers sur le bureau. Karin le regarda et lui dit toujours sur le même ton de voix qu'avant :

"Voila, je crois qu'on va pouvoir rentrer"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bouleversée (Libre)   Lun 4 Avr - 9:33

Alors on va faire le concours du garçon le plus têtu , on pari que je gagne ma mère me dit souvent que je plus têtu qu'un bourrique , en même temps je tiens d'elle , mon père était têtu aussi enfain à ce qui parit vu que je n'avais que 5 ans quand il est mort donc je me souvient plus très bien.

La laisse aller ce changer et réflèchit à ce que je vais faire à manger , je lui dit

Karin qu'est ce que tu veux que je te fasse à manger , il doit me rester un poulet dans mon frigo , je te propose de le faire à la moutarde avec du riz et ensuite en desert un mousse au chocolat fais par un spécialiste.

Karin revient et me dit qu'on peux y aller , je prends ma mallette sors de la base avec elle ouvre ma voiture à distance , lui ouvre la portière et lui dit

Si mademoiselle veux bien ce donner la peine de monter

Un fois la miss monter , je monte à mon tour , attache ma ceinture et démarre et lui dit en passant ma main sur sa joue

Aller ca va allez on va le sortir de la ton ex
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bouleversée (Libre)   Lun 4 Avr - 18:03

Karin l'écouta parler, même si elle n'était pas bien du tout, ce n'était pas pour ça qu'elle n'écoutait pas et qu'elle s'en fichait. En temps normal Karin aurait surement sourit, ou rigoler en temps normal mais là non elle ne pouvait pas le faire. David parla d'un concours celui du garçon, de l'homme le plus têtu, Karin parierait en temps normal bien sur, sur Michael. Elle le connait que trop bien. Et Karin a des expériences avec lui, donc elle sait ce qu'elle dit. Il dit qu'il parierait. En plus on lui disait souvent qu'il était têtu. Et plus têtu qu'une bourrique. C'est sa maman qui lui dit souvent ça en plus. Et il tient de ça, Karin apprenait donc encore certaines informations sur son prochain amoureux peut être. Ca dépendra de son humeur, de sa déprime. Karin écouta les paroles de son interlocuteur, et Karin reçu comme un coup de poignard lorsqu'il lui dit qu'il avait perdu son papa à l'âge de 5 ans. Karin ne savait pas vraiment quoi dire, mais elle se lança d'une voix encore un peu tremblante :

"Si tu veux, je peux pas t'en empêcher, si on devait parié, je voterai pour Michael, vu que je le connais bien, et que je sais grace à des situations comment il est. Je suis désolée pour ton père... Désolée de t'avoir fait parler de ça. Moi aussi je suis madame catastrophe. Qui sait c'est peut être de ma faute s'il a du partir et me quitter ?"

Karin se lève pour aller se changer, il réfléchit à ce qu'il va faire à manger, puis lui parle. Karin l'écoute, elle n'avait vraiment pas faim en ce moment, mais Karin savait que si elle ne mangeait pas elle risquait de ce faire crier dessus par Michael, mais aussi par ses collègues. Karin l'écouta et lui dit :

"Je sais pas comme tu veux, je ne suis pas difficile, je mange de tout. Poulet à la moutarde avec du riz, je n'ai jamais gouter, mais je ne te promet rien que je mangerais beaucoup, je n'ai pas tellement faim. Et pour la mousse au chocolat non plus. Mais j'essayerais d'un peu gouter, je le promets."

Karin revient habillé d'un jeans et d'un tee shirt avec au dessus un pull bien chaud. On pouvait y aller, c'est ce que Karin lui avait dit, il prend sa malette, sort de la base avec Karin, il ouvre la voiture et ouvre la portière à Karin. Karin s'installe dans la voiture attache sa ceinture et lui dit :

"Merci David"

Il monte dans la voiture, s'attache. Puis il met sa main sur sa joue, une larme recoule sur la joue de Karin, il lui parle, il disait qu'il allait sortir Michael de la situation dans laquelle il se trouvait, Karin ne savait pas si c'était possible, elle doutait en ce moment. Mais elle était contente d'avoir David à ses cotés
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bouleversée (Libre)   Mer 6 Avr - 10:36

Karin s'excuse de m'avoir fait parler de mon père je lui dit
C'est pas grave tu pouvais pas savoir, j'en parle pas souvent j'en ai pas l'occasion en fait , mais j'ai quand eu uen enfance heureuse ma mère ma élevé de son mieux , puis ensuite il y à eu Franck mon beau père qui ma toujours considérer comme son fils et j'ai aussi un demi frère Sergueï.

Lui sourit

Tu sais ce qui importe c'est que tu manges un peu même si tu manges pas ton assiette je te punierai pas tu auras le droit à ton desert , ensuite si tu veux tu pourras te reposer dans le canapè je te prêterai mon épaule comme oreiller

Dans la voiture elle à encore des larmes qui coule , je lui essuie de mon pouce

Aller Karin arrête de pleurer je vais t'aider , et puis tu es plus jolie quand tu souris , tu me fais un beau sourire s'il te plait

La regarde j'avais envie de la prendre contre moi ,et de l'embrasser amoureusement j'avais vraiment flashé sur elle dés nôtre première rencontre et je n'aimais pas la voir comme cela
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bouleversée (Libre)   Mer 6 Avr - 17:48

Karin s'excusa, normal c'était dans son éducation. Pourtant David lui dit que ce n'était pas grave, qu'elle ne pouvait pas savoir, qu'il en parle pas souvent car il n'en a pas l'occasion. Karin connaissait bien ça, et un jour s'il voulait en parler elle serait là, mais elle lui dirait plus tard. Il avait eu quand même une enfance heureuse, sa maman l'avait élévé de son mieux; puis il y avait son beau père Franck qui l'a toujours considérer comme son fils, et il avait un demi frère. Karin sourit et lui dit :

"Si jamais tu veux en parler, je serais là pour t'écouter. Moi mes parents m'ont éduqué tous les deux même si mon père n'était pas souvent présent. Sinon j'ai deux soeurs, une plus jeune et une plus âgée et je viens d'apprendre que j'ai un petit frère Johan, il a 16 ans, il est muet et a une leucémie."

Karin vit qu'il souriait elle aimait bien ce sourire, elle avait flashée sur lui, mais Michael dans l'histoire qu'est ce qu'il penserait ? Karin l'écouta parler et lui dit. Ce qu'il lui importait c'est qu'elle mange un peu, même s'elle ne mange pas beaucoup elle aura quand même son dessert. Puis elle pourra se reposer dans le canapé, il lui pretera son épaule comme oreiller. Karin le regarda et lui dit :

"D'accord, alors je mangerais pour te faire plaisir. Merci pour le dessert. D'accord, j'occuperai ton canapé, si je sais me reposer et faire dodo car c'est pas facile pour le moment. Et merci pour ton épaule."

Karin pleure encore, il essuye les larmes avec son pouce, Karin le regarde, il lui parle et lui dit qu'il voulait qu'elle arrête de pleurer, qu'il allait l'aider, et puis il la trouvait plus belle quand elle souriait, il voulait un sourire, il la regarda, Karin était attiré par lui, mais elle ne savait pas si lui l'était alors elle ne fit rien. Mais elle fit quand même un petit sourire de rien du tout
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bouleversée (Libre)   Jeu 7 Avr - 10:58

C'est génial tu vas pouvoir t'occuper de ton petit frère et puis tu sais de nos jours la leucémie ce soigne très bien, si il est muer il c'est lire sur les lèvres va falloir que tu apprends la langue des signes cela doit pas être très bien compliqué, j'apprendrai avec toi si tu veux comme cela quand je le verrai je pourrai moi aussi communiquer avec lui.

Lui sourit

Ah ben tu vas voir te va te régaler , je suis sur que tu vas m'en redemander même de la mousse au chocolat , avant de manger je te ferai un bon bain avec plein de mousse et un bain moussant qui sens super bon au monoï ca détends je te le confirme et je te ferai un massage , je vais tous faire pour que tu sens mieux.

La regarde me faire un sourire

Ah ben voila un petit sourire tu es plus jolie comme cela ma belle

Lui donne une bise sur la joue , puis lui tourne doucement la tête et l'embrasse tendrement j'avais envie d'être avec elle , de partager des choses avec Karin
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bouleversée (Libre)   Jeu 7 Avr - 14:44

Karin sourit, oui c'était génial, Karin était plus ou moins heureuse avec l'arrivée de son petit frère dans sa vie. Pour lui, la leucémie se soignait très bien, mais pour Johan ce n'était pas le cas. Il ne savait pas lire sur les lèvres vu qu'il entendait, et la langue des signes il ne la comprenait pas, il communiquait sans cesse avec l'écriture. Karin lui dit en regardant dans le vide :

"Tu sais mon petit frère ça fait longtemps qu'il est malade, et la maladie revient tout le temps. J'aimerais tellement faire quelque chose pour lui, lui donner par exemple de la moelle osseuse, mais est ce que je suis compatible avec lui j'en sais rien. Et mes parents, je peux pas compter dessus, ils l'ont déjà abandonné à sa naissance car il était muet. Il ne sait pas lire sur les lèvres ni même utiliser la langue des signes, il communique par l'écriture."

David lui sourit, Karin le regarde doucement, il disait qu'elle allait se régaler, qu'elle allair en redemander de la mousse au chocolat, Karin n'était pas fort chocolat, donc un pot de mousse lui suffisait largement, il voulait qu'elle prenne un bon bain, elle en avait prit un mais à l'eau casiment froide. Un bain qui la détendrait ça lui ferait du bien. Et il lui ferait un message après. Ca la rassurera et fera en sorte qu'elle dorme mieux. Il voulait vraiment qu'elle ait mieux, Karin le sentait.

"Je pense pas que j'en demanderais, ça me fera surement du bien le bain, car les douches de la caserne ne sont pas très chaudes. Pour le massage ça me fera aussi du bien, ça me détends presque à chaque fois. Et parfois ça m'aide à m'endormir."

Karin fait un petit sourire, il lui dit qu'elle est plus jolie avec un petit sourire comme celui qu'elle ne venait de faire, et il la prénomma ma belle. Il lui donna un bisou sur la joue, Karin ne dit rien, puis il lui tourna la tête mettant sa main sur son manteau, Karin ferma les yeux, et elle sentit les lèvres de David sur les siennes, Karin se laissa faire et répondit timidement au baiser
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bouleversée (Libre)   Jeu 7 Avr - 15:19

Tu peux pas faire des tests pour savoir si tu es compatible avec lui, mais si c'est ton frère il y à de grande chance , si tu veux je demanderai à Addison si elle connais un médecin qui pourrai vous aider.Ah ben il communique comme il peux en même temps si personne ne lui as appris le langage des signes et comment parler sur les lèvres il peux pas faire autrement que d'écrire.

La regarde


Oui je sais qu'un bon massage aide à dormir , et tu en as bien besoin tu es épuisé tu verras demain tu te sentiras mieux après une bonne nuit de sommeil. Et je te ferai un bon petit déjeuner avec des croissants et des petits pains au chocolat avec du café et un bon jus d'orange, je vais m'occuper de toi Karin tu n'ai plus seul , tu pourras me parler quand tu en auras besoin je serai toujours la pour t'écouter et te conseiller si je peux.


Je prolonge le baiser amoureusement en passant ma main dans ses cheveux
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bouleversée (Libre)   Jeu 7 Avr - 16:54

Karin savait qu'elle pouvait faire les test, mais ce qu'elle avait peur c'est que les résultats soient négatifs et c'est ça qui l'empêchait de faire ça pour son frère, mais lors de son prochain jour de congé, et surtout quand elle ira mieux, elle ira faire ce test pour savoir si oui ou non elle est compatible ou non avec son frère, en tout cas elle espérait que oui. Il connaissait une certaine Addison, à l'hôpital parfois Karin lui ammenait des patientes enceintes qui avaient fait des graves accidents, elle se connaissaient qu'un peu seulement. En tout cas il voulait bien s'infomer, ce qui fit un peu sourire Karin. Karin était d'accord avec David, mais maintenant il est un peu trop tard pour lui apprendre, c'est petit qu'on aurait du le faire. Et puis l'écriture c'est chouette, il travaille son orthographe. Karin le regarda dans les yeux et lui dit :

"Si je pourrais, malheureusement ce qui m'empêche de le faire c'est la peur que je découvre qu'on est pas compatible et que je puisse pas lui donner de la moelle pour le sauver de cette cochonnerie de maladie. Mais j'irai faire ce test un peu plus tard, surement dans trois jours. Oui je veux bien que tu lui demande, merci de ton aide. Oui c'est sur mais l'écriture est un moyen encore meilleur, enfin je trouve, de communication. Et je préfère ça à la langue des signes."

Il la regarde et réagit à ses paroles en disant qu'il savait qu'un bon massage aide à dormir, et ça marche assez fort chez Karin. En plus il voyait bien qu'elle était crevée, même pire épuisée. Il disait aussi que demain elle se sentirait beaucoup mieux, car elle pourrait dormir, qu'elle aurait une bonne nuit de sommeil. Puis un bon petit déjeuner. Karin le regarda en souriant un petit peu. Et puis elle n'était plus toute seule, il allait s'occuper d'elle, il serait toujours là pour elle. Karin le regarda et lui dit :

"Surement, en tout cas, je le sens, j'ai mes yeux qui se ferment tous seuls. Merci d'avance pour le petit déjeuner c'est gentil. Merci de me dire ça David, ça me rassure, car j'ai besoin de personne autour de moi je ne veux plus perdre personne."

Karin continua le baiser, elle sentit sa main dans ses cheveux, puis avant qu'ils ne partent elle le serre dans ses bras et lui fait un gros câlin comme elle avait l'habitude de faire à certaine personne de son entourage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bouleversée (Libre)   Lun 18 Avr - 13:31

J'irai avec toi faire ce test si tu veux , je serai la au cas ou tu ne serai pas compatible mais dis toi que tu es sa soeur et que tout es possible , et puis tu as raison la l'écriture et beaucoup mieux que la langue des signes c'est mieux que de ce casser la tête à comprendre ce qu'il rencontre parce que je serai très nul dans ce domaine , alors moi aussi je préfère écrire.

Lui sourit

Mais de rien cela me fait plaisirs de te préparer ton petit déjeuner , on va aller à la maison tu vas pouvoir te reposer en attendant que je fasse à manger. Karin tu ne me perdra pas je te le promet je serai toujours la pour toi si tu as besoin de moi ou d'autre choses.


La regarde et l'embrasse avec envie et amour en passant ma main sur sa joue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bouleversée (Libre)   Lun 18 Avr - 15:58

Karin savait en plus que son petit frère ne voulait pas qu'elle l'aide, il ne voulait pas que Karin vive avec quelque chose de moins, mais Karin avait été catégorique là dessus, elle aiderait son frère coute que coute. Karin écouta son petit ami parler, il disait qu'elle ne serait pas seule quand elle irait faire le test, car il sera là. Karin le regarda, et lui souria faiblement pour lui dire merci. Puis il dit qu'elle avait raison que c'était bien mieux l'écriture, car tout le monde comprendra, alors que la langue des signes tout le monde devra apprendre. Karin lui dit d'une voix encore un peu tremblante.

"Merci de m'accompagner, et d'un coté je fais ça contre sa volonté, il ne veut pas que je lui donne quoique ce soit, pour lui je suis bien trop blanche, et trop faible pour lui donner quelque chose, mais moi donner quelque chose me rassure, me fera un bien fou. Oui tout est possible. Tu ne seras surement pas nul, mais il aurait fallu du temps pour nous habituer."

Il lui sourit, Karin lui en refis un mais tout triste quand même. Ca lui faisait plaisir de faire son petit déjeuner, mais il fallait d'abord qu'il ait à la maison, et pendant qu'il fera à manger, Karin en profitera pour se reposer. Karin hocha la tête, c'était vrai qu'elle avait besoin de repos, elle le sentait elle même, qu'elle n'était pas fraiche pour travailler ces temps ci. Karin l'écouta, il disait qu'elle ne le perdra pas, qu'il lui faisait la promesse, et qu'il serait toujours là pour elle si elle avait besoin de quelque chose. Il la regarda encore, et l'embrassa, Karin répondit au baiser, et ferma les yeux un instant c'était la première fois qu'un homme l'embrassait depuis le départ de Michael pour les Etats Unis. Et ça faisait drôle à Karin. Elle lui dit :

"Je veux bien me reposer, j'en ai besoin je le sais. En tant normal je n'aurais pas voulu. Mais là ça ne serre à rien de lutter contre la fatigue, merci de promettre, moi non plus tu ne me perdras pas, et je serais toujours là pour toi mon coeur, car je... je... t'ai... aime... Merci mon coeur."

Karin avait eu du mal à dire je t'aime à David, vu que la dernière fois qu'elle l'avait dit c'était à Michael.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bouleversée (Libre)   Mer 20 Avr - 12:26

Il à pas tords c'est vrai que tu es blanche , mais je vais m'occuper de toi tu vas prendre un peu de congé cela te fera du bien faut que tu sois bien en forme pour faire cette examens et donner un truc à ton frère. Et je serai la à chaque étapes tu le sais si tu as besoin de parler ou autre et on s'habituera très vite tu verra

Je lui souris et prolonge le baiser

Moi aussi je t'aime Karin tu as bien besoin de te reposer , de reprendre des forces alors ton petit ami va s'occuper de toi tu vas être bichonner , je te ferai couler un bon bain avec plein de mousse et du bain moussant qui sens super bon. Et si tu veux je viendrai même le prendre avec toi et ensuite on fera un gros câlin
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Bouleversée (Libre)   Jeu 21 Avr - 7:32

Karin écouta les paroles de son compagnon qui disait que Johan n'avait pas tord en disant qu'elle était blanche, mais Karin avait toujours eu un tin ainsi. Michael lui avait fait la remarque, et elle lui avait dit qu'elle était toujours blanche, mais il lui avait dit, mais tu l'étais moins avant. Mais maintenant il lui disait qu'il allait s'occuper d'elle, qu'elle allait prendre un peu de congé, que ça lui fera surement du bien, qu'il faudra qu'elle soit en forme pour donner de la moelle osseuse à son petit frère. Et il lui dit aussi qu'il sera là à chaque étape, si elle avait besoin de parler, ou tout simplement, elle avait besoin d'autre chose. Et il disait qu'on s'habituera très vite, ça Karin ne savait pas si ça allait être le cas. Karin lui dit :

"J'ai toujours été blanche mon ex et mes collègues te le diront. Merci, par contre pour les congés, je te préviens d'avance, je déteste ça, je n'ai plus prit de vacances depuis quelques années. Mais je suppose que tu me forceras à les prendre n'est ce pas ? Merci d'être présent pour moi, d'être là, je ne te cacherais rien concernant mon frère, ni même par rapport aux résultats des tests."

Il lui sourit et il prolonge le baiser, Karin le stoppe quand elle n'a plus d'oxygène. Il l'aimait aussi, il lui disait encore, qu'elle avait besoin de repos, de prendre des forces, donc qu'il serait là pour s'occuper d'elle, qu'elle allait être bichonnée, il lui fera un bon bain, avec pleins de mousse qui sent bon. Et si elle voulait il voulait bien le prendre avec elle, puis on irait se faire des câlins. Des petits câlins oui, mais avoir un rapport sexuel non c'était encore trop tôt, elle ne le connaissait pas encore bien. Karin lui dit :

"oui je sais bien, merci. J'aime bien les bains moussants, et je veux bien que tu le prennes avec moi. Mais pas de gros câlins, je suis pas encore prête. Désolée."

Ils arrivèrent tous les deux, à la maison...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bouleversée (Libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bouleversée (Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hambourg :: Les Archives RPG-